Article rédigé par Sylvie Plante, enseignante de français et coresponsable du dossier de la valorisation

Oui, c’est possible! Bien sûr, offrir les cadeaux traditionnels tels que le dernier polar de Patrick Sénécal ou le disque le plus récent des Cowboys fringants sera toujours une belle initiative pour encourager la langue de chez nous, mais parfois on a envie d’être moderne, d’être au parfum, d’être numérique! Ainsi, pour être 2.0, surprenez vos proches en leur offrant une application pour leurs appareils mobiles!

En effet, il existe une foule d’applications qui valorisent le français selon divers aspects : orthographe, conjugaison, définitions, dictées, mots croisés…

« Intension » ou « intention »? L’appli mobile Le projet Voltaire (gratuite) est là pour vous aider à bien écrire! « Pour dire adieu aux fautes d’orthographe et de grammaire (conjugaison, accords…), le Projet Voltaire vous propose une méthode unique d’entraînement et de remise à niveau — avec des tests et des exercices d’orthographe et de grammaire — qui est la seule à s’adapter automatiquement à vos lacunes et à votre rythme d’acquisition. »

« J’épelle » ou « j’épèle »? L’application Vatefaireconjuguer (gratuite) a le mérite d’attirer instantanément l’attention par son seul titre! Celle-ci offre deux versions : l’une polie, l’autre impolie! Dans cette même catégorie, il y a aussi La conjugaison par Le Nouvel Observateur  (versions gratuite et payante) et Le conjugueur (1,19 $).

Vous cherchez la définition de « thrombose »? Le logiciel Antidote Ardoise (24,99 $) peut être installé sur votre tablette numérique. Il existe d’autres dictionnaires sous forme d’applications tels Le Littré et L’Internaute (gratuits) ou encore Le Robert (plusieurs versions payantes).

Comme ceci n’est pas un article du Protégez-vous, je dois me limiter à ces quelques lignes! Par contre, je souligne en passant la merveilleuse appli mobile pour enfants qui aiment les livres sonores : Les nouvelles histoires de Marlène Jobert (Éditions Atlas). C’est une application gratuite qu’on télécharge sur notre téléphone et qu’on offre aux enfants à certains moments névralgiques (en file à l’épicerie, par exemple). Cela les calme au plus vite!

Je tiens à remercier chaleureusement les conseillères pédagogiques Agnès Grimaud et Ghislaine Laurin qui m’ont donné l’idée pour cet article.