Image Temps de verbes
Source de l’image

Article rédigé par Sylvie Plante, professeure au département de français et coresponsable du dossier de la valorisation

 

Le français, notre accent commun, site consacré à la valorisation du français au Collège Lionel-Groulx, vous souhaite une rentrée des plus humanistes !

Monsieur Michel Louis Beauchamp, directeur général, faisait référence, dans son discours inspirant prononcé le jeudi 18 aout, aux valeurs humanistes qui sont au cœur de la mission éducative du Collège Lionel-Groulx. Ses nombreuses évocations aux idées de la Renaissance m’émeuvent invariablement, car elles me ramènent à la langue française.

Il va sans dire que, dans la France du XVIe siècle, l’humanisme visait à l’épanouissement de l’être humain sous toutes ses formes. Et quelle faculté est plus humaine que le langage ? Les grands humanistes tels Joachim du Bellay, Louise Labé, Michel de Montaigne et François Rabelais, en adoptant la langue française dans leurs écrits, signifiaient par là qu’ils avaient foi en elle et que cet idiome, à leurs yeux, était aussi digne que le latin, qui était la langue dominante de l’époque. Ainsi, l’humanisme, à savoir la volonté de mettre l’humain au cœur des préoccupations, passait énormément par la langue française. Le français s’est donc consolidé à la Renaissance, s’affirmant haut et fort pour se tailler une place égale à celle du latin. Ce fait est encore vrai aujourd’hui, même si la lingua franca a changé : les locuteurs francophones ne sont que 3 % de la population en Amérique du Nord. Conséquemment, aujourd’hui, la « défense et l’illustration de la langue française » est encore pertinente pour nous, membres de la communauté collégiale.

La valorisation de la langue de Michel Tremblay et de Gabrielle Roy revient donc à tout un chacun. Ainsi, c’est dans cet esprit que, cette année, Le français, notre accent commun mettra en vedette des individus de tous horizons s’exprimant, par écrit ou par captation vidéo, au sujet de la place que le français occupe dans leur vie professionnelle ou estudiantine. Volontaires recherchés !

En effet, Le français, notre accent commun désire publier des témoignages issus de tout membre de la communauté collégiale, qu’il soit employé de soutien, cadre, professionnel, technicien, professeur, étudiant… relatant l’importance du français dans le milieu professionnel ou scolaire.

Enfin, n’hésitez pas à faire appel au Service de référence linguistique, qui demeure confidentiel, pour répondre à toute question, quelle qu’elle soit, et à vous référer au site Le français, notre accent communqui regorge de ressources utiles pour tout amoureux du français. Un coup parti, pourquoi ne pas vous abonner au site ?

Bonne rentrée !

 

Louise Labé
Louise Labé, poétesse de la Renaissance