http://www.leprogres.fr/actualite/2017/08/08/en-2014-black-m-est-sur-ma-route

Je donnais un cours cette session sur l’accord du participe passé à des étudiantEs en Renforcement en français écrit et j’ai lâché un exemple tiré de « Sur ma route », une chanson de Black M : « […] sur ma route, j’ai eu des moments de doute ». Un long silence a plané. Rassurez-vous, ce n’était pas ma voix le problème…

Surprise, je dis à mon groupe : Vous connaissez Black M, non ?

Eux : Regards circonspects, sourires en coin… Le silence en disait long. Ils n’avaient aucune idée !

Moi, estomaquée. « Vous ne connaissez pas Black M ??? Voyons donc ! Ça se peut pas ! »

« On l’écoute, Madame ! » laisse fuser un jeune homme, espérant sans doute un moment de répit entre deux participes passés.

Alors, voilà, je leur fais écouter une partie de la chanson. Ils ont aimé. Ça va de soi ! Les participes passés, cependant, rien n’est moins sûr. Mais la vraie question est de savoir pourquoi les cégépiens écoutent si peu de musique francophone… Qui plus est: pourquoi les Québécois n’écoutent-ils pas plus de musique franco ???

J’aimerais comprendre… Il y a une pléthore d’excellents artistes francophones. C’est rythmé, les paroles sont recherchées, c’est accessible, c’est entrainant, ça fait partie de notre culture, de notre identité. Je ne comprends pas… J’écoute du franco. Je « force » mes enfants à en écouter dans l’auto, dans la cuisine, au réveil… Cet état de fait est-il un signe de mon vieil âge ou de ma profession d’enseignante de français ? Suis-je moins « cool » aux yeux des étudiants parce que j’en écoute ?

J’ai donc écrit à mes étudiants pour en avoir le cœur net. Clairement, mon échantillon n’est pas scientifique, mais voici leurs réponses. Cela confirme mes soupçons.

En rafale : Simple Plan, Ed Sheehan, Metric, BADBADNOTGOOD, The Smiths, Mac Demarco, Deftones, King Krule, Tame Impala, Yellow Days, Sonic Youth, Philémon Cimon, Lee Morgan, Freddie Hubard, The Strokes, Gorillaz, FIDLAR, Arcade Fire, Cigarettes After Sex, Nirvana, Radiohead, Carpenter Brut, Polyphia, Periphery, Perturbator, Devin Townsend, Good Tiger, Koriass, El Huervo, Carbon Based Lifeforms, Avatar, Twenty One Pilots, Pierre Lapointe, pink floyd, red hot chili peppers, bob dylan, david bowie,  led zeppelin, Hardwell, Quintino, Blasterjaxx, Jax Jones, Eminem, Mac Lethal, Bullet for my Valentine, Avenged sevenfold, Manu Military, Sinon j’aime pas tant la musique Franco, All Time Low, Green Day, Blink-182, Linkin Park, We are the in crowd, Story Untold, Shawn Mendes, la musique que j’écoute est anglophone, mais j’aime: Pigalle, Oldelaf et Monsieur D, Mononc’ Serge, Anonimus, Magoyond, Rock et belles oreilles, Dorpkick Murphy, Steve ‘n’ seagull, DOOM, The man who sold the world: Midge Ure, Lana Del Rey, Cardi B, One direction, disney, Maroon five

Premier constat : je suis déphasée; c’est confirmé 😉

Qu’on me comprenne bien : je ne juge pas mes étudiants ni leurs choix musicaux. Mais mon questionnement demeure, d’autant plus qu’une personne a précisé explicitement qu’elle n’aimait pas tellement la musique franco. Cette personne n’est pas seule à le penser…

Pour alimenter le débat, je vous invite à lire cet article du Devoir « Faire les Francouvertes pour les bonnes raisons », publié ce matin dans Le Devoir.

Pendant ce temps, « Chantons, buvons, un motet entonnons » comme le dit Rabelais.

Références consultées pour la rédaction de ce billet :

Le Devoir, page en ligne consultée le 20 février 2018.

Présentations des activités de la session hiver 2018

Le comité de valorisation du français (VLF) tient à vous informer des activités à venir cette session :

En collaboration avec les Communications, les responsables de la VLF organisent une semaine de la Francofête, du 19 au 23 mars, au cours de laquelle plusieurs activités valoriseront notre langue.

Pour l’instant, ce qui est confirmé, c’est que le club de lecture « Tout Lionel » se réunira le jeudi 22 mars de midi à 13h au S-038. Apportez votre diner. Les discussions porteront sur nos coups de cœur relativement aux œuvres québécoises de fiction récentes.

Le mercredi 21 mars sera la Dictée CLG au L-203 à partir de 11h45. C’est un extrait du premier roman de Stéphanie Filion, Le grand fauchage intérieur, qui sera lu par l’auteure elle-même. Madame Filion est une diplômée en Lettres de chez nous! La consultation des ouvrages de référence ne sera pas permise pour cette édition. Nous vous demandons de faire une grande publicité auprès de vos étudiants et de vos collègues afin d’y faire participer le plus grand nombre. Plusieurs prix (produits Druide et des exemplaires du roman Le grand fauchage) seront remis.

Deuxième édition du Combat des livres (25 avril 2018).  Cette fois, croiseront le fer un cadre (Éric Saint-Jean), une étudiante (Kamille Gagné), un membre du personnel professionnel (Josiane Sauvé), un employé de soutien (Daniel Alarie) et une enseignante d’anglais (Elizabeth Schinkel). Les œuvres qu’ils défendront vous seront présentées à la session. simon.roy@clg.qc.ca

Il y aura d’autres annonces surprises à venir ! Nous vous communiquerons les belles activités francophiles dès qu’elles seront officielles.

Si vous hésitez relativement à un accord, à une orthographe, à une règle grammaticale ou si une construction de phrase vous semble étrange ou erronée, n’hésitez pas à contacter les responsables : simon.roy@clg.qc.ca et sylvie.plante@clg.qc.ca. Toutes les demandes sont strictement confidentielles. Elles peuvent même nous être acheminées de façon anonyme. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais. Et c’est gratuit !