Pour conclure en force cette année du cinquantième anniversaire du Collège Lionel-Groulx, le comité de Valorisation de la langue française est en train d’organiser pour la communauté collégiale une activité qui saura intéresser de nombreux lecteurs, si on se fie au succès de la première édition tenue le 4 octobre dernier.  Tout au long du printemps, nous vous présenterons les oeuvres au coeur de cette activité qui se déroulera devant public le mercredi 25 avril prochain, au local D-415, dès midi.

Le Combat des livres, c’est :

  • Cinq romans québécois parus depuis les années 2000.
  • Cinq participants de toutes les provenances du collège Lionel-Groulx.
  • Chacun est convaincu que le roman qu’il défend mérite de remporter cette édition du Combat des livres.
  • Un seul aura finalement raison. Lequel? Qui saura être le plus convaincant?
  • Un passionnant jeu d’alliances, de rivalités et de stratégies.
  • Quel roman triomphera au terme de ces débats enlevants?

Cette semaine, nous faisons le portrait du second des cinq romans en lice, Vox Populi, de Patrick Nicol, publié en 2016 aux Éditions Le Quartanier.

 

Patrick Nicol

Marc est abandonné de toutes parts. Son travail de commis au cégep est de moins en moins utile, sa blonde l’a quitté et même Audrey, sa fille, semble l’éviter. Pourtant, ce n’est pas un mauvais gars. Un peu trop sûr de lui, peut-être, toujours convaincu d’avoir raison. À la longue, c’est achalant.

Le 25 mars 2013, le premier ministre du Canada reçoit de Chine deux pandas, un groupe d’Amérindiens marche sur la capitale fédérale, et à Paris, la veille, une manifestation contre le mariage gai a eu lieu. Marc aimerait que des experts l’aident à donner un sens à tout ça. Mais même eux, on dirait, le laissent tomber.

Heureusement, ce soir-là, sa fille revient de voyage. La dernière fois qu’ils se sont vus, ils s’étaient disputés. Mais la petite ne peut pas lui en vouloir éternellement.

Source : Éditions Le Quartanier

Vox Populi

« Il ne faut pas prendre au sérieux des paroles prononcées à la légère ni déplorer la légèreté des propos tenus à l’heure de la pause. Peu de gens, dans le fond, se forcent tout le temps. Même pas les intellectuels. »

Vox Populi, Patrick Nicol

Vox populi, la voix du peuple. De là à dire que Patrick Nicol parle du vrai monde, il n’y a qu’un pas que nous franchirons allègrement. Le romancier, heureusement, a un don, celui de ne jamais nous ennuyer en racontant la vie d’un membre éminent dudit peuple. L’écriture nous garde en haleine, semble nous promettre quelque chose au tournant de la page. Et puis non. Dans le style dépouillé qu’on lui connaît, avec une finesse psychologique imprégnée dans tous les points et les virgules de ce livre court, il donne à apercevoir quelque chose comme un vide tristement habité.

Mario Cloutier, La Presse

Daniel Alarie représentera les employés de soutien, lors de l’activité du Combat des livres.   Au fil des ans, Daniel a été affecté notamment à l’entretien de la pelouse, ensuite à l’entretien ménager de nuit avant d’occuper le poste de magasinier au bloc sportif.  À l’emploi du Collège Lionel-Groulx depuis onze ans maintenant, on le trouve ces temps-ci oeuvrant au service de la reprographie où il abat un travail essentiel et apprécié.  Blagueur, il dit avoir choisi le texte de Patrick Nicol en raison de sa brièveté (Vox Populi fait tout juste 90 pages!), afin de compenser pour certains romans en lice, qu’il juge un peu trop longs… Plus sérieusement, il a apprécié trouver dans le roman qu’il défendra le 25 avril une parenté d’univers entre son travail au Collège et celui du personnage de Marc Langevin, commis responsable de la « matériathèque » au Cégep de Sherbrooke, un service où étudiants et enseignants peuvent emprunter dictionnaires ou projecteurs.  Lors du Combat des livres, il compte profiter de ses droits de parole pour dire le plus grand mal du roman d’Yann Martel, Histoire de Pi.  Éric Saint-Jean devra donc être prêt à défendre sa sélection, car Daniel Alarie ne lui fera décidément pas de quartier…

Daniel Alarie
Crédit photo : Sylvie Plante